Moov’Up

Qu’est-ce que le black hat SEO ?

Qu’est-ce que le black hat SEO ?

Le SEO dit black hat, ou spamdexing, réunit l’ensemble des techniques qui visent à forcer l’acquisition de positionnement en allant à l’encontre des recommandations officielles des moteurs de recherches (les fameuses guidelines). La plupart de ces techniques permettent un gain de visibilité rapide, mais souvent peu pérenne, car les moteurs de recherche finissent souvent par s’apercevoir de la supercherie.

Lorsque que les moteurs de recherche se rendent compte que la technique utilisée est abusive, ils auront alors tendance à appliquer une pénalité au site web. Cette pénalité peut-être manuelle ou automatique lorsque les robots détectent la tricherie.

Black hat, white hat et grey hat : quelles différences ?

Lorsque l’on travaille le référencement de son web, il est parfois compliqué de connaître le bienfondé d’une technique ou d’une autre. Ainsi, le SEO s’est vu coiffer de nombreux termes additionnels pour qualifier les techniques utilisées par les référenceurs et signaler ce qui est bien, mal et bon, mais avec parcimonie.

White Hat : suivre les recommandations des moteurs de recherche

La nuance est assez simple, on considère que les techniques suivants parfaitement les recommandations des guidelines de Google sont des techniques de White Hat SEO. Comprenez : la rédaction de contenus de qualité, la création de netlinking naturel, et enfin la mise en place d’une technique irréprochable sur le site web.

Ainsi, vous pouvez facilement trouver des articles qui vous présentent les bonnes pratiques SEO pour améliorer votre référencement : Comment rédiger un contenu de qualité ? Comment créer des liens de qualité ? Comment mettre en place des données structurées ? Etc.

En suivant ces recommandations, vous êtes dans le domaine du White Hat SEO et vous obtiendrez des résultats à plus ou moins long terme.

Grey Hat SEO : le flou « algorithmique »

Sont regroupées sous le terme Grey Hat, toutes les techniques encore trop récentes ou surfant sur le fonctionnement des algorithmes. Ce ne sont pas de bonnes pratiques, car elles utilisent la connaissance des algorithmes pour passer outre les recommandations tout en améliorant votre référencement.

Ces techniques sont un peu « border line », car sans enfreindre directement la règle sont parfois un peu limites. Le risque : être pénalisé lorsque l’algorithme sera mis à jour ou lorsque les moteurs de recherche décideront que la technique est trop à la marge et ne doit pas être utilisée (pénalité manuelle).

Exemple actuel : l’offuscation de liens. Cette technique joue sur la non lecture d’un certain type de code par les robots afin de donner une illusion d’un meilleur cocon sémantique pour une thématique. Elle est principalement utilisée en e-commerce, afin de bien différencier les catégories d’un site web.

Pour en savoir plus > L’obfuscation, meilleure amie du seo moderne ?

 

Mais alors pourquoi faire du black hat SEO si c’est si mauvais ?

Tout simplement par méconnaissance, manque d’expertise et parfois même totalement involontairement. Car, la problématique principale avec le SEO reste son évolution constante et imprévisible.

Quand le white hat devient le black hat SEO

Avec les évolutions constantes des algorithmes de recherche, certaines techniques dites white hat peuvent devenir black hat du jour au lendemain. Il est donc alors primordiale de réagir et de faire les modifications nécessaires pour éviter la pénalité.

L’exemple le plus parlant pour illustrer serait certainement le keyword stuffing. Aujourd’hui particulièrement pénalisée par les moteurs de recherches, cette pratique a longtemps été la voie d’or en SEO. Aujourd’hui, on privilégiera l’apport de mots-clés sémantiquement riches. Plus question de l’utiliser sous peine de lourdes sanctions de la part de Google.

Surfez sur les pratiques pour faire mieux

C’est assez basique, mais on ne peut négliger ce fait. Utiliser sa connaissance de l’algorithme de Google pour améliorer le référencement naturel de son site n’est pas mauvais en soi. C’est grâce à ce type de méthode que les bonnes pratiques ont émergé et que le référencement est, ce qu’il est aujourd’hui.

C’est pourquoi les référenceurs testent de manière régulière différentes techniques pour obtenir de bonnes positions et voir les retombées potentielles. Le SEO n’est pas une science a proprement parlé. C’est un travail de recherche, de compréhension et d’amélioration continue, afin de proposer le meilleur contenu possible aux internautes.

 

En cliquant sur "Accepter", vous nous autorisez à déposer des cookies lors de votre navigation. En savoir plus

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer