Moov’Up

Comment choisir son nom de domaine ?

Choisir un nom de domaine pour son site relève tout autant d’une stratégie de visibilité sur le web que le choix des mots-clés ou d’un design de site. Si l’influence d’un nom de domaine sur le positionnement d’un site peut être relativisée, il n’en reste pas moins que bien choisir son nom de domaine, c’est non seulement offrir la meilleure lisibilité possible à sa marque mais c’est aussi poser les bases saines d’un bon référencement.

I – Qu’est-ce qu’un nom de domaine et quel est son intérêt ?
II – Quels critères pour bien choisir son nom de domaine ?

1 – Nom de marque ou mots-clés ?

2 – Longueur et composition

3 – Extensions

4 – Durée de vie et propriété

5 – Créer un nom de domaine ou opter pour le rachat ?

6 – Attention à la prononciation et aux accents

III – Qu’est-ce qu’un bon backlink ?

Qu’est-ce qu’un nom de domaine et quel est son intérêt ?

Le nom de domaine, c’est l’adresse sur laquelle vous allez inscrire votre site web afin que celui-ci puisse être accessible. Plutôt que d’avoir l’adresse d’un serveur composée de chiffre et de points, vous allez lui associer un nom de domaine qui rendra votre site web plus lisible.

L’intérêt d’un point de vue SEO est relativement limité, Google a confirmé qu’un nom de domaine n’avait en soi que peu ou pas d’influence sur son classement. Son choix est néanmoins stratégique d’un point de vue marketing parce que c’est sur ce nom de domaine que vos prospects et clients échangeront pour parler de vous.

Logiquement on utilise généralement son nom de marque, car c’est aussi ce que les internautes vont retenir mais dans certains cas une association de termes-clés avec votre marque peut s’avérer pertinente.

Le nom de domaine constitue la partie principale de l’url de votre site internet : https://www.mondomaine.fr

Le nom de domaine à proprement parler est : mondomaine.fr .

www. est un sous-domaine. Votre site peut très bien se situer sur l’adresse https://mondomaine.fr sans que cela ne pose de problème particulier. L’usage du www. constitue une convention en accord avec la norme W3C qui régit l’univers internet. Mais vous pouvez tout à fait créer et utiliser d’autres sous-domaines sans aucune incidence en soi sinon sur la lisibilité de vos contenus et leur structuration.

Le domaine est ensuite associé à une extension : .fr par exemple. Le choix de l’extension peut aussi envoyer un message différent aux internautes et peut faire varier le prix du nom de domaine.

Le http ou https n’est pas une composante du nom de domaine mais de l’url, cela n’intervient donc pas au moment du choix du nom de domaine. Le https indique que votre connexion est équipée d’un certificat SSL qui permet un chiffrement et donc sécurise la connexion des internautes. Le choix du certificat est recommandé.

 

Quels critères pour bien choisir son nom de domaine ?

 

1/ Nom de marque ou mots-clés ?

Quand on choisit un nom de domaine, il est indispensable de faire simple et d’avoir en tête que celui-ci doit pouvoir être écrit donc facile à retranscrire. De manière générale, le plus sensé est d’utiliser son nom de marque. Toutefois, il peut arriver que votre nom de marque soit proche de celui d’une autre entreprise, il peut donc être pertinent de lui associer un terme relatif à votre activité : nom-avocat.fr par exemple.

Attention aux EMD : Exact Match Domain, ces noms de domaines qui décrivent une activité en mots-clés. Exemple : serrurier-paris-15.fr .

Google a confirmé qu’il dépréciait ce type de noms de domaines, qu’il considère comme une tentative de forcer son algorithme. Donc faites simple et optez pour votre marque !

2/ Longueur et composition

Privilégiez un nom plutôt court. Si celui-ci est composé de plusieurs termes, vous pouvez le scinder avec des tirets mais désormais les internautes sont habitués à écrire les noms de domaines sans séparation. L’absence de tirets n’a pas d’impact particulier d’un point de vue SEO.

Encore une fois c’est la logique qui doit prévaloir : dans le cas où votre nom associe des mots dont le premier se termine par la même lettre que le suivant, il faudra opter pour les tirets. Limitez-vous à 2 mots au risque de perdre les internautes. Plus il y aura de termes, plus vous prenez le risque que l’internaute se trompe en écrivant votre nom de domaine.

Si un nom de domaine peut atteindre 255 caractères maximum, 15 caractères ou moins est la longueur optimale (30 le maximum à envisager).

Une fois fixés sur l’intitulé du nom de domaine, n’oubliez pas d’acheter un maximum de variantes afin de limiter le risque d’achat par d’autres d’activités qui pourraient nuire à votre image ou diluer votre message.

3/ Extensions

Il existe désormais toute sorte d’extensions. Les plus connues étant les extensions faisant référence à un pays, dont le .com ne fait pas partie (le .com a été créé initialement pour les commerces), le .org pour les activités non lucratives…

L’extension n’a que peu d’impact sauf dans le cas où vous avez véritablement un marché cible dans un pays précis, dans ce cas, il est recommandé d’avoir un nom de domaine avec l’extension du pays ciblé. Si vous êtes dans une activité plutôt généraliste, le .com sera très bien, une activité exclusivement sur le marché français, le .fr sera plus logique.

Enfin vous pouvez désormais jouer avec les extensions pour compléter votre nom de domaine. Par exemple, si votre activité est géolocalisée sur la région lyonnaise, vous pouvez envisager un .lyon mais cela coûte en général plus cher et n’apportera rien en termes SEO, la valeur ne sera que marketing.

Dans tous les cas, plus vous achèterez d’extensions, plus vous vous mettrez à l’abri des potentiels sites parasites.

4/ Durée de vie et propriété

Un nom de domaine peut être enregistré pour une durée minimale d’1 an et une durée maximale de 10 ans. Cela n’a pas d’impact particulier sinon en termes pratique de gestion du nom de domaine. Si votre activité n’est pas limitée dans le temps, optez pour une durée assez longue, cela vous évitera d’avoir à penser au renouvellement régulier.

Enfin il est indispensable que vous soyez propriétaire de votre nom de domaine. Vous pouvez parfaitement confier la maintenance du site et de votre hébergement à un professionnel mais vous devez en toute circonstance être propriétaires votre nom de domaine et de votre hébergement, vous limiterez ainsi les risques en cas de litige.

5/ Créer un nom de domaine ou opter pour le rachat ?

De manière générale, un nom de domaine devant refléter votre marque, il est plus logique de le créer. Dans ce cas, vous démarrez avec un nom de domaine neuf, sans ancienneté et qui correspond à votre image de marque. Soyez attentifs cependant aux questions de droits de la propriété intellectuelle et marques, n’envisagez pas d’utiliser un nom de marque déposé.

Racheter des noms de domaines anciens qui ne sont plus utilisés peut aussi constituer une option. Cette démarche peut être intéressante d’un point de vue SEO car vous démarrez avec un nom de domaine qui dispose d’une ancienneté et surtout qui a potentiellement fait l’objet de liens et donc disposent d’un certain « jus » transmis. Toutefois, cette option est à double tranchant : c’est tout bon si le profil de liens est de bonne qualité et de fait le jus transmis intéressant et pertinent. Par contre, un nom de domaine disposant d’un profil de liens de mauvaise qualité, ou pire, blacklisté ou sanctionné, va vous faire partir avec un très gros handicap. Cette pratique constitue donc un risque qui ne doit pas être pris à la légère : ne l’envisagez que si vous êtes sûrs de votre choix.

6/ Attention à la prononciation et aux accents

Évitez les caractères spéciaux et accents dans la composition de votre nom de domaine, car de nombreux navigateurs ne les prennent pas en compte. Toutefois, les accents et certains caractères spéciaux sont possibles dans la composition des noms de domaine, il est donc indispensable de les acheter et les rediriger vers votre nom de domaine principal.

Enfin, soyez attentif à la lecture de votre nom de domaine, optez pour une formule facile à lire et prononcer. Cependant, les jeux de mots ne sont pas exclus et peuvent même être intéressants pour marquer les esprits !

 

LA RÈGLE D’OR : du bon sens et de la clarté !

Si le choix de son nom de domaine est stratégique et demande une certaine attention, son choix repose avant tout sur le bon sens. Mettez-vous à la place de vos clients et prospects et demandez-vous quel nom sera le plus pertinent. En tant qu’internaute, vous savez ce qui peut être rédhibitoire pour vous, alors appliquez-le pour votre nom de domaine.

Le plus important réside dans la clarté : il doit refléter votre marque, votre activité éventuellement et faire sens avec vos objectifs et vos valeurs. Les internautes doivent savoir qu’ils ont affaire à vous dès sa lecture.