Moov’Up

Comment savoir si Google a pénalisé mon site?

Une baisse soudaine de positionnement sur Google, voire une désindexation soudaine du site sur le moteur de recherche et/ou forte baisse du trafic SEO. Dès lors que vous observez l’un ou plusieurs de ces signes, vous pouvez légitimement vous poser la question d’une pénalité SEO par Google à l’encontre de votre site internet. Reste à savoir si elle est manuelle ou algorithmique et comment y remédier !

Google affine en permanence ses critères de classement des sites afin d’offrir les résultats qui lui paraissent comme étant les plus pertinents. En allant à l’encontre de ces critères ou en essayant de les manipuler de manière visible, vous risquez une pénalité qui ne fera que desservir votre site et son référencement naturel.

I – Google a-t-il pénalisé votre site ?
II – Qu’est-ce qu’une pénalité SEO manuelle ?
III – Qu’est-ce qu’une pénalité SEO algorithmique ?
III – Commente réagir si la pénalité SEO est confirmée pour votre site ?
III – Quelles sont les techniques Black Hat SEO à proscrire pour éviter une pénalité ?

Google a-t-il pénalisé votre site ?

La pénalité consiste en une intervention manuelle ou algorithmique afin de rétrograder fortement votre site dans les résultats du moteur de recherche lorsque celui-ci estime que vous mettez en œuvre des pratiques douteuses dans le but de manipuler l’algorithme afin de mieux référencer votre site.

Si vous ne suivez pas le positionnement de votre site sur Google via un outil de suivi, le principal signal d’alarme sera son trafic. Si votre logiciel de suivi de trafic, comme Google Analytics, montre un trafic organique en baisse de manière soudaine, c’est qu’il faut vous poser la question d’une éventuelle pénalité.

La pénalité est en général soudaine : votre positionnement et de fait votre trafic SEO, tombe du jour au lendemain. Cela sous l’effet d’une sanction de Google, qui a déréférencé vos contenus sur son moteur de recherche. C’est pourquoi mettre en place un suivi régulier des performances du site est indispensable. Cela ne vous immunisera pas contre les mouvements de Google, mais cela vous permettra au moins d’être le plus réactif possible en cas de changement brusque et limiter ainsi la casse.

A RETENIR

Les actions de pénalité SEO :

  • Déclassement : baisse soudaine de positionnement d’un ou plusieurs contenus sur un ou plusieurs termes-clés.
  • Désindexation : plusieurs contenus du site n’apparaissent plus dans les résultats de Google de manière soudaine.
  • Blacklistage : sanction particulièrement lourde de la part de Google : plus aucun de vos contenus n’apparait plus dans les résultats du moteur de recherche, quelle que soit la requête.

Les moyens de surveiller vos performances et rester en alerte face à l’éventualité d’une pénalité SEO :

  • Le suivi du trafic sur Google Analytics avec un focus sur le trafic organique.
  • Le suivi des performances du site sur Google Search Console : les pénalités manuelles vous seront signifiées ici.
  • Le suivi du positionnement du site sur Google grâce à un logiciel de suivi comme Ranks, Yooda ou SEMRush. La recherche manuelle n’est pas recommandée car Google tient compte de vos habitudes de recherche mais vous pouvez le faire pour vérifier votre positionnement sur quelques termes mais dans ce cas en utilisant une navigation privée afin d’obtenir les résultats les plus neutres possibles.
  • Vérifier l’indexation du site manuellement via la requête « site : nomdedomaine » permet de jeter un coup d’œil rapidement à l’état d’indexation de vos contenus.

Si le constat est relativement simple à faire, diagnostiquer la pénalité (identifier de quel type de pénalité il s’agit) et y remédier va s’avérer bien moins aisé !

Qu’est-ce qu’une pénalité SEO manuelle ?

La pénalité manuelle est directement mise en œuvre par l’équipe qualité de Google. C’est une personne derrière son écran qui a détecté des pratiques contraires aux Guidelines de Google et qui a pris la décision de sanctionner votre site. Celle-ci est toujours signalée par un message dans la Google Search Console.

La raison est toujours indiquée, ce qui vous permet de corriger le tir et effectuer par la suite une demande réexamen pour retrouver votre positionnement.

Les raisons peuvent être multiples : trop de 404, problématique liée aux liens…

Qu’est-ce qu’une pénalité SEO algorithmique ?

La pénalité algorithmique est générée par l’algorithme du moteur de recherche comme son nom l’indique. Elle peut toucher une ou plusieurs pages du site ou le site dans sa totalité.

L’algorithme n’est pas programmé pour viser précisément votre site mais ce sont les directives que l’algorithme intègre qui entraînent mécaniquement la perte de positionnement des contenus qui ne répondent plus aux nouveaux critères de celui-ci. Dans ce cas, la mise en place de correctif est plus compliquée mais faisable.

Différents changements d’algorithmes peuvent pénaliser votre site : soit il s’agit d’une mise à jour, soit il s’agit d’un filtre déployé sur l’algorithme.

Pour faire simple, la mise à jour n’intervient qu’une seule fois et vise à corriger une ou plusieurs composantes de l’algorithme, dès lors si votre site ne correspond plus à la nouvelle version de l’algorithme, il va baisser dans le classement.

Le filtre quant à lui est déployé de manière régulière afin de « faire le ménage » dans le classement du moteur de recherche et contrer certaines pratiques douteuses.

C’est de ces changements d’algorithme qu’on parle, quand on invoque le bestiaire de Google : Panda, Penguin, Pigeon, Hummingbird, Opossum ou Fred… (Ces noms ne sont pas choisis par Google mais la communauté des internautes…)

Panda était un filtre dès le départ tandis que Penguin est une mise à jour devenue filtre (oui c’est possible !) : les 2 ont été déployés plusieurs fois. Panda vise la qualité des contenus des sites, tandis que Penguin vise la qualité des réseaux de liens des sites. On cite souvent ces 2 filtres en exemple car ils sont emblématiques du virage qu’a pris Google dans la maîtrise de ses résultats. Mais il y en a beaucoup d’autres qui tombent régulièrement et qui sont moins évidentes à identifier.

Comment réagir si la pénalité SEO est confirmée pour votre site ?

Si la pénalité est manuelle, la solution est assez simple puisque la notification de pénalité précise en général la raison de la pénalité reçue. De fait, il suffit de corriger les éléments problématiques : liens, contenus, pages problématiques… Et vous retrouverez un référencement naturel correct.

Pour les pénalités algorithmiques c’est plus compliqué. Il va falloir commencer par identifier le type de pénalité et la pratique concernée afin de la corriger. Google ne communique pas toujours sur ses mises à jour ou déploiement de filtres, mais par chance la communauté SEO échange beaucoup sur ces sujets. Grâce à une veille active, on peut déterminer les périodes de déploiements et la nature des mises à jour. En mettant en corrélation les périodes de mises à jour et les baisses observées, on peut mettre à jour le blocage et identifier des pistes correctives.

EXEMPLES

S’il s’agit d’un déploiement de Panda : il faudra mettre en place un correctif sur la gestion de contenus au sein du site : leur structuration, rédaction et optimisation.

Pour Penguin : il faudra nettoyer le réseau de liens et travailler à un développer un réseau plus qualitatif.

Pour la mise à jour FRED : ce sont les sites générant des ressources publicitaires qui ont été touchés, là encore c’est la stratégie et les contenus publicitaires qui vont devoir être revus.

Quelles sont les techniques Black Hat SEO à proscrire pour éviter une pénalité ?

Le SEO Black Hat désigne un ensemble de pratiques qui visent à manipuler l’algorithme de Google en vue d’obtenir un meilleur positionnement dans le classement du moteur de recherche.
Pour éviter d’être pénalisé, le mieux est de proscrire les pratiques qui peuvent poser problème, notamment quand on n’est pas en mesure d’en maîtriser les effets. Dupliquer les contenus, créer des contenus de faibles qualité qui répètent les mêmes termes clés, créer des liens à tout va sans objectifs stratégiques, sont des pratiques de base qu’il faut proscrire mais d’autres pratiques plus techniques peuvent aussi poser problème parmi lesquelles :

  • Le scrapping : aspirer du contenu d’autres sites pour alimenter le vôtre.
  • Le spam de commentaires: publier de faux commentaires pour placer un lien vers votre site. (Ces liens ont désormais moins de poids)
  • Le cloacking : le serveur affiche une page pour les internautes et une autre page optimisée pour les robots.
  • Le background soofing : cacher des termes clés en fond de manière non visible pour les lecteurs afin d’augmenter la densité de mots-clés sur la page.
  • Le content spinning : créer différentes versions d’un même contenu via un logiciel afin de multiplier artificiellement le nombre de pages et gonfler le nombre de backlincks. (Typiquement ce qui est visé par Panda)
  • L’obfuscation de liens: des liens sont masqués pour les robots afin de maximiser le jus transmis par les liens internes sur la pageet gonfler le Page Rank de la page.
  • Les réseaux de blogs ou sites satellites: créer un réseau de blogs privés pour constituer un réseau de liens en faveur de son site.

A noter que certaines de ces techniques peuvent aussi être utilisées à l’encontre de votre site pour vous pénaliser : c’est le Negative SEO et c’est aussi compliqué de lutter contre !

Vous pensez être pénalisé ou souhaitez vous mettre à l’abri des pénalités ? Faites appel à un professionnel du référencement naturel!